Introduction aux Trous Noirs

Bonjour tout le monde,

Ma prochaine conférence en direct sera sur les Trous Noirs, samedi 11 avril à 11h05, et vous pourrez la voir ici.

Il y en aura deux sur les trous noirs, la première sera théorique et la deuxième plus sur les observations, les expériences. N’hésitez pas à me poser des questions sur cette page, ou sur instagram, twitter ou facebook.

À bientôt, portez-vous bien, et surtout, Merci à Toustes Celles et Ceux qui Sauvent Nos Vies !!

Introduction à la Physique Quantique – Conférence Confinée #3

Bonjour à toutes et à tous,

L’info rapide du jour:

Ce sera à voir en direct ici.

Et pour celles et ceux qui ont envie de lire un peu, voici un texte que j’avais publié ce texte ici avant hier, le 30 mars 2020, en plein confinement, pour mon anniversaire.
Le jour de son anniversaire on a le droit de dire ce que l’on veut (ou presque), j’en profite donc pour partager quelques espoirs avec vous.
J’espère que cette période nous fera, en tant que société, prendre pleine conscience de ce qui est important dans notre quotidien, et surtout de ce qui ne l’est pas. Il est nécessaire que nous sortions de cette épreuve grandis, plus respectueux de notre monde, des minorités, de celles et ceux qui souffrent, et surtout plus fieres de celles et ceux qui oeuvrent pour le bien commun, sans être à la recherche d’un pouvoir ou d’une gratification quelconque, si ce n’est celle d’aider son prochain. J’espère, pour l’avenir de notre espèce, que la société saura enfin les récompenser, et je ne parle pas ici de médiatisation, d’une gloire imposée, éphémère et vide, mais d’un réel changement de mentalité. Je pense évidemment au corps médical dans son ensemble, mais aussi aux maitres et maitresses d’école, aux professeur(e)s, aux chercheurses, aux caissiers et caissières, à celles et ceux qui nettoient nos rues, à toustes celles et ceux qui nous aident tous les jours et qui deviennent, en ces temps de crise, des héroïnes, des héros.
Par nos activités, nos modes de vie, nous avons enclenché, il y a quelques décennies, une extinction globale du vivant sur Terre. Même si 2% de l’humanité succombe à ce qui nous affecte ces jours-ci, cela sera dans les livres d’histoire humaine, certes, mais cela n’apparaitra pas dans le décompte d’une extinction quelconque. On peut prendre la mesure de ce qui se passe ailleurs, loin de nos regards, lorsqu’on se dit que pour nombre d’espèces, l’ordre de grandeur des disparitions est de 90%, lorsque ce n’est pas plus.
Il n’est absolument pas exclus que l’émergence de catastrophes comme celle que nous vivons aujourd’hui soit liée au réchauffement climatique que nous causons. Il n’est pas exclus que nous soyons nous-même à l’origine de ce qui nous frappe. De nombreux chercheur(e)s l’avaient prédis, en se basant sur notre compréhension des écosystèmes, sur les données prises sur le terrain. Il en sera de même pour de nombreuses autres catastrophes futures, si nous ne changeons rien.
Je ne suis pas là pour faire une morale quelconque, ni pour dire qu’ils et elles avaient raison, que les décideurs et décideuses auraient mieux fait de les écouter. Cela ne servirait à rien car les priorités étaient alors différentes. Nous sommes assez fort(e)s pour ne voir que ce que nous voulons voir. Et je ne pense pas que blâmer le passé soit productif. Ce passé, cela dit, il faut désormais le comprendre, en tirer certaines conclusions, et avancer.
Il existe, parmi nous, des hommes et des femmes brillant(e)s qui travaillent à déchiffrer notre réalité, qui en comprennent les problèmes, qui voient les conséquences, qui découvrent des solutions. Il existe des structures qui nous permettent de créer des avenirs possibles, meilleurs. La méthode scientifique, que nous avons hérité de nos ancêtres, en fait partie. Ce n’est pas la seule. C’est peut-être grâce aux héros et héroïnes d’aujourd’hui que nous allons enfin les redécouvrir à grande échelle.
Ce petit message d’anniversaire est un message d’espoir, car nous savons, grâce à de nombreux exemples, qu’il est tout à fait possible d’aider la Nature à se régénérer, que nous avons le pouvoir de faire cela de notre vivant, avec nous, pas après nous. Il n’est plus question de nos enfants ou petits enfants, il est question de nous. Il est tout à fait possible de voir les océans se repeupler, de voir des plaines refleurir. Cela arrive déjà ici et là, sur Terre. Nous sommes une espèce intelligente, mais nous sommes un peu lents à comprendre. Il est fort probable que c’est en aidant la Nature que nous nous protégerons le mieux de fléaux futurs, que nous nous offrons peut-être une forme d’éternité, que nous ne serons pas juste un fléau nous-même, qui est passé et a disparu. J’aimerai un jour que les humains voient d’autres soleils se lever sur d’autres mondes. J’aimerai que l’humanité s’en donne le temps, doucement, et les moyens. Que nous continuions longtemps à nous émerveiller. Cela ne sera pas simple. En découvrant petit à petit à quel point l’espace, par-delà le ciel, est hostile, nous commençons tout juste à apprécier à quel point notre monde est exceptionnel.
J’espère que l’épisode que nous traversons nous rendra un petit peu plus rapide à le protéger, à apprécier notre berceau à sa juste valeur, afin que nous puissions déjà, dès demain peut-être, lui rendre ce qu’il nous a offert.

Bon anniversaire à toustes celles et ceux qui sont né(e)s le même jour que moi !